TOP

A nos lecteurs.   La présente contribution prolonge le débat ouvert par la note n°2 (« Projet de loi Collomb : l’injustifiable agonie de nos droits »), publiée le 22 septembre dernier par L’Hétairie.   En effet, dans la quatrième partie de cette note, les auteurs

De manière fort courageuse, Emmanuel Macron a très tôt annoncé sa résolution de mettre fin à l’état d’urgence, estimant à juste titre qu’une démocratie ne pouvait durablement vivre sous un régime d’exception. Néanmoins, il a lié cette décision à l’adoption